Partagez cet article !

Père Riche Père Pauvre

De Robert T. Kiyosaki

(Titre original: Rich Dad Poor Dad)

Ce que les parents riches apprennent à leurs enfants et que les parents pauvres et ceux de la classe moyenne non.

Père Riche Père Pauvre a été publié pour la première fois en 1997. Plus de 20 ans après, les principes et la philosophie contenus dans ce livre sont toujours d’actualité, ce qui en fait l’un des ouvrages de référence sur le sujet de la liberté financière.

Père riche Père Pauvre retrace l’histoire de son auteur, Robert T. Kiyosaki originaire d’Hawaï. Robert a deux pères :

  • Un père pauvre, son père biologique. Son père pauvre a fait de bonnes études et touche un bon salaire et pourtant il a toujours des difficultés en fin de mois pour joindre les deux bouts.
  • Un père riche, qui est en réalité le père de son meilleur ami Mike. Son père riche n’a jamais fini ses études et pourtant il dirige plusieurs entreprises très rentables et il est libre financièrement.

Éduqué à la fois par son père pauvre et par son père riche, le jeune Robert a dû faire face durant sa jeunesse à un dilemme; celui de choisir quels principes il devait suivre pour réaliser ses objectifs, ceux de son père riche ou ceux de son père biologique ?

Leçon n°1 : Les riches ne travaillent pas pour l’argent

Âgés de 9 ans, Robert et son meilleur ami Mike souhaitent trouver un moyen de gagner de l’argent afin de pouvoir participer aux mêmes activités que les enfants les plus riches de leur école. Pour cela, suivant les conseils du père biologique de Robert, ils allèrent demander au père de Mike de les former sur le sujet de l’argent, ce qu’il accepta volontiers.

Ils commencèrent donc leur « formation » en allant travailler tous les samedis matin dans l’un des magasins du père de Mike. Ils recevaient un salaire de misère en échange de leurs trois heures de travail hebdomadaire.

Quelques semaines après le début de cette formation, Robert commença à être fatigué de travailler pour un salaire aussi faible. Il passait une grande partie de son weekend à faire une activité de ne lui rapportait rien et il ne comprenait pas en quoi faire cela allé lui apporter des connaissances sur la gestion de l’argent. Robert alla donc voir le père de Mike afin de lui faire comprendre qu’il ne souhaitait plus continuer à échanger son temps libre de cette manière.

Son père riche lui expliqua alors les choses suivantes :

Leçon numéro 1

Malgré leur jeune âge, Mike et Robert devaient être mis face à la réalité du travail afin de pouvoir ressentir ce que les employés normaux ressentent au quotidien. Il leurs expliqua alors qu’aucun de ses employés ne lui avait jamais demandé des conseils sur des sujets tels que l’investissement ou le business. Robert et Mike étaient les premiers. Les employés se contentent généralement de demander des augmentations.

Leçon numéro 2

La vie nous donne parfois des coups en nous mettant face à des situations difficiles. Certains baissent les bras rapidement alors que d’autres se battent. Très peu apprennent la leçon et passe à autre chose, en acceptant que la vie les mette à l’épreuve de temps en temps.

Il faut arrêter de penser que les entreprises et les patrons sont les raisons de notre mal être. Si vous pensez que ce sont eux la source du problème alors vous devez les changer. Si vous réalisez que vous êtes le problème, alors vous pouvez vous changer vous-même, formez-vous et développez vos compétences.

Leçon numéro 3

Quand il s’agit d’argent, la plupart des personnes préfèrent ne pas prendre de risque pour se sentir en sécurité. Ce n’est donc pas la passion que les poussent à agir, mais la peur. La peur qui pousse les gens à rester salariés d’une entreprise, la peur de ne pas payer ses factures, la peur d’être licencié du jour au lendemain, la peur de ne pas avoir assez d’argent ou encore la peur de tout recommencer de zéro.

La plupart des gens ne savent pas que ce sont les émotions qui les poussent à agir.

Leçon numéro 4

Si vous donnez plus d’argent a une personne, il y a de grandes chances qu’elle se contente d’augmenter ses dépenses et non ses investissements.

Leçon numéro 5

Avoir un emploi n’est qu’une solution à court terme à un problème à long terme.

Leçon n°2 : Pourquoi enseigner l’art de la finance ?

La question n’est pas tant combien d’argent vous gagnez, mais plutôt combien d’argent vous gardez.

Lorsque quelqu’un demande à Robert comment faire pour devenir riche il lui donne la même réponse que lui a donnée son Père Riche :

Si vous souhaitez devenir riche et le rester, vous devez avoir une bonne éducation financière.

Il est essentiel d’avoir des connaissances solides avant de s’engager dans la construction d’un empire financier. Un gratte-ciel ne se construit pas avec les mêmes fondations qu’une maison particulière. Elles doivent être beaucoup plus profondes pour résister dans le temps et maintenir l’édifice afin de ne pas se transformer en tour de Pise.

Durant leur enfance, Robert et son ami Mike ont reçu une excellente éducation financière. Cette éducation financière leur a permis à tous les deux de prendre leur retraite bien avant l’âge moyen de départ à la retraite.

Voici quelques-unes des connaissances que tout le monde devrait posséder une fois entrées dans la vie active :

Père Riche Père Pauvre – Actif vs Passif

Définitions & Traductions :

  • Cash-Flow : Flux de trésorerie
  • Income Statement : Compte de résultat
  • Income : Revenu
  • Expenses : Dépenses
  • Balance sheet : Bilan
  • Assets : Actifs
  • Liabilities : Passifs

La partie supérieure du schéma ci-dessous est le compte de résultat. Il permet de mesurer les revenus et les dépenses : les rentrées et les sorties d’argent.

La partie inférieure du schéma s’appelle le bilan. Le bilan est doit être équilibré entre les passifs et les actifs.

Actif :

Selon Kiyosaki un actif augmente vos revenus. Il met de l’argent dans votre poche.

Pere riche Pere Pauvre- Actif

Passif :

Un passif vous coûte de l’argent.

Pere riche Pere Pauvre- Passif

En résumé si vous voulez être riche vous devez acheter des actifs qui généreront des revenus passifs.

Cela semble simple, mais beaucoup de personnes n’arrivent pas à s’enrichir, car elles passent leur vie à acheter des passifs. Il arrive également que par manque d’éducation financière elles achètent un passif en pensant acheter un actif.

Si vous voulez augmenter et conserver vos capitaux, vous devez augmenter votre éducation financière.

Les flux de trésorerie des gens pauvres, de la classe moyenne et des riches :

Pere Riche Pere Pauvre - Cash Flow

Les gens peuvent être très intelligents, mais totalement ignorants lorsqu’il s’agit de finances. Ils ont appris à travailler dur pour gagner de l’argent, mais ne savent pas comment faire pour que leur argent travaille pour eux.

Votre résidence principale n’est pas un actif, elle devrait être considéré comme un passif. Kiyosaki nous enseigne que la maison pour laquelle nous avons fait un crédit est en réalité un passif, parce qu’elle nous coûte de l’argent. Elle nous coûte de l’argent non seulement en frais d’entretien et en impôts, mais également en nous faisant passer à côté d’autres opportunités du fait du capital important immobilisé, investi dans ce bien.

Cela ne veut pas dire de ne jamais acheter sa résidence principale. Cela signifie d’acheter dans un premier temps des actifs qui généreront des rentrées d’argent avec lesquelles nous pourrons nous acheter ce passif.

Quand vous avez assez d’actifs et que ces actifs génèrent à eux seuls assez de revenus pour couvrir tous vos frais, le restant doit être réinvesti dans la création de nouveaux actifs, qui produiront à leurs tours des nouveaux revenus.

Si vous souhaitez réellement devenir riche vous devez vous concentrer sur la création d’actifs qui génèrent des revenus passifs. Gardez vos dépenses et vos passifs aussi faibles que possible. Cela améliorera la colonne de vos actifs.

Leçon n°3 : Occupez-vous de vos affaires

La troisième leçon de Kiyosaki est de penser à travailler pour soi-même avant d’enrichir l’entreprise de quelqu’un d’autre. Beaucoup trop de personnes travaillent d’abord pour quelqu’un d’autre : leur entreprise (ou ils sont employés), l’État via les impôts et bien sûr leur banque au travers de leurs crédits. Elles passent leur vie à s’occuper des affaires des autres et donc à les enrichir.

Robert T. Kiyosaki nous fait comprendre qu’il n’est pas nécessaire de quitter son emploi pour devenir un investisseur. En effet, il est tout à fait possible de commencer à investir grâce à son salaire. Dans ce cas-là il sera nécessaire d’utiliser l’argent reçu lors d’une augmentation pour faire grossir sa colonne d’actif et non celle de ses dépenses.

Les investissements considérés comme de vrais actifs sont :

  • Une entreprise qui ne nécessite pas votre présence
  • Des actions
  • Des obligations d’état
  • Des royalties de propriété intellectuelles telles que de la musique, des brevets, etc.
  • N’importe quoi d’autre qui a de la valeur, produit des revenus et qui a un marché

Kiyosaki ne recommande pas aux personnes ne désirant pas démarrer leur propre entreprise de le faire. Dans ce cas de figure, il conseille de garder son emploi et de commencer à s’occuper de ses affaires (de son business) en parallèle se son activité principale, via un achat immobilier et une mise en location par exemple. Seuls les gens qui en ressentent vraiment l’envie doivent se lancer dans l’aventure.

Le dernier conseil de ce chapitre, mais également l’un des plus importants est qu’il ne faut pas acheter de passifs chers et dont vous pouvez vous passer (une BMW flambant neuve par exemple), avec l’argent provenant de son propre salaire. Il conseille d’attendre d’avoir suffisamment d’actifs générant suffisamment de Cash-Flow positif pour se payer ce genre de bien.

Leçon n°4 : L’histoire des taxes et le pouvoir des sociétés

Ce chapitre de Père Riche Père Pauvre peut se résumer de la manière suivante : Les taxes permanentes ne sont apparues aux États-Unis qu’au début du 20eme siècle. Auparavant l’impôt n’était prélevé que pour faire participer la population aux efforts de guerre. La classe moyenne a protesté par la suite pour la mise en place de ces taxes, afin de faire participer les riches aux développements du pays de manière permanente.

Chose qui a était faite, mais qui malheureusement pour la classe moyenne a été étendue à l’ensemble de la population. Les riches pouvant se payer les conseils des meilleurs conseillers financiers, mais également influer sur les décisions politiques, réussirent à trouver des moyens détournés pour réduire leurs impôts.

Les entrepreneurs et les dirigeant d’entreprises peuvent (grâce à la création de sociétés) réduire leurs impôts en faisant passer des frais courants en frais professionnels. Le schéma qu’ils utilisent est le suivant:

  1. Gagner de l’argent
  2. Dépenser cet argent
  3. Payer des impôts sur le reste

Les employés devront quant à eux commencer par payer des impôts :

  1. Gagner de l’argent
  2. Payer des impôts
  3. Dépenser l’argent restant

L’intelligence financière

L’intelligence financière, ce que Kiyosaki appelle le Financial IQ (le QI financier) est composé de 4 piliers :

  1. La comptabilité – la capacité à lire les nombres et à évaluer les points forts et les faiblesses d’une entreprise
  2. L’investissement – la science et les stratégies pour faire de l’argent avec de l’argent
  3. La compréhension des marchés – la science de l’offre et de la demande et des conditions de marché
  4. La connaissance de la loi – la protection et les avantages fiscaux

La compréhension des avantages fiscaux devient très importante lorsqu’il s’agit de développer son patrimoine financier sur le long terme.

Leçon n°5 : Les riches créent l’argent

Souvent dans le monde réel, ce ne sont pas les plus intelligents qui vont de l’avant mais les plus courageux.

Tout le monde a la possibilité de créer de l’argent, c’est même beaucoup plus simple que ce que l’on pense. Achetez un bien immobilier et revendez-le pour un prix supérieur à celui que vous l’avez payé. Investissez alors ce nouveau capital dans un bien de valeur supérieure et vendu en dessous du prix du marché. C’est aussi simple que cela.

Cette situation n’est surement pas aussi simple dans tous les pays, du fait des lois et de la fiscalité. Mais c’était le cas dans les États-Unis de Kiyosaki des années 80 et 90. Cependant, de bonnes opportunités sont toujours présentes. Il suffit d’être suffisamment entraîné pour pouvoir les apercevoir. Il faudra pour cela développer son intelligence financière.

La philosophie de Kiyosaki est de planter des graines dans la colonne de ses actifs. Commencer petit en plantant ces graines. Certaines d’entre elles ne donneront rien alors que d’autres peuvent rapporter des millions à partir de faible investissement de départ.

C’est ce que vous savez qui est votre plus grande richesse. C’est ce que vous ne savez pas qui est votre plus grand risque.

Le risque sera toujours présent. Vous devez donc apprendre à le gérer plutôt que de chercher à l’éviter.

Leçon n°6 : Travaillez pour apprendre – Ne travaillez pas pour l’argent

La sécurité de l’emploi signifiait tout pour mon père pauvre et éduqué.

Apprendre signifiait tout pour mon père riche.

Le conseil que donna son Père Riche à Robert fut d’apprendre des choses dans des domaines très variés du business et de ne pas se spécialiser. Pour cela Kiyosaki travailla sur des pétroliers, dans la Marine mais également en tant que vendeur chez Xerox. Ces expériences lui ont permis de développer ses compétences dans le commerce international, le management ou encore la vente.

Selon l’auteur il existe 3 compétences de management nécessaires pour le succès :

  • Le management du cash-flow
  • Le management de systèmes
  • Le management de personnes

2 compétences spécialisées réellement importantes :

  • Le marketing
  • La vente

Et 3 compétences de communication à maîtriser :

  • L’écriture
  • L’expression orale
  • La négociation

Chaque personne cherchant à développer son business devrait d’abord commencer par développer ses connaissances dans ces thématiques. Cela peut prendre un certain temps, mais elles seront toutes nécessaires pour la réussite d’une entreprise.

JOB est un acronyme pour Just Over Broke (Juste au-dessus de fauché).

Leçon n°7 : Surmonter les obstacles

La différence majeure entre une personne riche et une personne pauvre est la manière dont elles gèrent leurs peurs.

Kiyosaki nous présente dans Père Riche Père Pauvre 5 raisons pour lesquelles une personne ayant une bonne intelligence financière risque de ne pas réussir malgré tout :

  • La peur – Beaucoup de personnes jouent pour ne pas perdre quand elles devraient jouer pour gagner. Personne n’aime perdre de l’argent. Mais les seules personnes qui n’ont jamais perdu d’argent en investissant sont celles qui n’ont jamais investi.
  • Le scepticisme – Soyez de bons septiques, informez-vous, essayez et faites-vous votre propre opinion.
  • La fainéantise – Une des formes de fainéantise la plus rependue est celle d’être trop occupé. Trop occupé pour s’occuper de sa santé, du développement de sa richesse ou de ses relations.
  • Les mauvaises habitudes – Prenez l’habitude de vous payer vous-même en premier (voir l’article Se payer en premier).
  • L’arrogance – Père riche explique à Robert que chaque fois qu’il a été arrogant il a perdu de l’argent car il pensait que ce qu’il ne savait pas n’était pas important. Beaucoup de personnes utilisent l’arrogance pour cacher leur ignorance.

L’ignorance n’est pas une mauvaise chose si vous savez comment vous éduquer pour y remédier ou vous faire aider de quelqu’un ayant les connaissances suffisantes.

Il y beaucoup de personnes dans le monde de la finance, du business et de l’investissement qui n’ont absolument aucune idée de ce dont elles parlent.

Conclusion

Père riche père pauvre est un ouvrage de référence que tout le monde devrait lire au moins une fois dans sa vie. Ce livre introduit des notions telles que faire travailler votre argent pour vous, se payer en premier, la rat race et met l’accent sur l’importance de posséder une bonne éducation financière si vous souhaitez vous libérer de la routine métro-boulot-dodo et commencer à passer plus de temps avec vos proches. Je recommande vivement la lecture de ce livre à tous les débutants recherchant leur liberté financière, car il vous permettra de comprendre les erreurs à éviter lors du choix de vos investissements en présentant la différence réelle entre un actif et un passif au sens du cashflow.

Visitez Amazon pour lire plus de commentaires sur Père riche père pauvre.

Écouter Père riche père pauvre gratuitement avec l’offre Audible (premier livre audio gratuit).

Domaine :Liberté financière, éducation financière, développement personnel
Public visé : Débutants
Année de publication :1997
Nombre de pages :336
Qualité des informations :








Prix format broché (Amazon) :
Prix Livre audio (Amazon) :


Partagez cet article !