Partagez avec vos amis

 

Voici la raison pour laquelle les riches sont de plus en plus riches et que l’écart entre les riches et les pauvres s’accélère de plus en plus:

Les intérêts composés.

Mais si, rappelez-vous cet exercice que votre professeur de mathématiques vous a fait faire en 4eme lors de vos premiers cours sur les pourcentages. Cet exercice ressemblait plus ou moins à celui-ci :

« Si le 1er janvier de cette année, vous aviez en votre possession 1 euro et que cette somme doublait tous les jours jusqu’au 31 janvier pour devenir deux euros le 2 janvier, quatre euros le 3 janvier. huit euros le 4 janvier, etc. Quelle somme auriez-vous en votre possession le 31 janvier ?

« Alors… Si je souviens bien du cours… Ce devait être quelque chose du genre… »

Avec :

  • A : la somme de départ, soit 1 euros
  • B : l’augmentation que je reçoit chaque jour, soit 100%
  • C : le nombre de jours pendant lesquels je reçoit cette augmentation, soit 30 jours

En résumé, si je multiplie ma mise de départ (ici 1 euro) par 2 (soit 100%) sur 30 jours, ma somme de départ sera multipliée par plus de 1 milliard.

Voici le tableau récapitulatif :

 

Négociez votre salaire et vos augmentations

Bien évidemment l’intérêt des intérêts composés n’est pas uniquement de résoudre des problèmes de mathématiques. Les intérêts composés sont les maîtres des marches financiers et des finances personnelles. Ceux sont eux qui ont permis à Warren Buffet de devenir l’un des hommes les plus riches de la planète mais également eux qui définissent le montant de votre salaire sur vos fiches de paye.

Comme nous venons de le voir dans le calcul précèdent, une somme augmentant de 100% par jour pendant plusieurs jours consécutifs est multipliée par plus d’un milliard au bout de 30 jours. Qu’en est-il de vos salaires ? Avez-vous multiplié votre salaire d’embauche par un milliard après 30 ans de travail dans votre entreprise ? Non ? Vraiment ?

C’est totalement normal ne vous inquiétez pas et nous allons voir pourquoi.

 

Un salaire d’embauche trop bas

Il est extrêmement important de négocier correctement son salaire avant de signer un nouveau contrat de travail. En effet, cette première négociation fixera de manière profonde votre avenir financier. Même s’il est toujours possible de renégocier son salaire après quelques mois ou années passés dans votre nouvelle entreprise, il n’est jamais certain que cette demande soit acceptée, ni même que vous ayez le courage de vous lancez pour en demander une.

Si vous considérez que vous travaillez dans une entreprise depuis assez longtemps et que votre salaire est bien trop bas par rapport aux responsabilités qui vous sont déléguées, foncez négocier une nouvelle augmentation même si ce n’est pas la période dédiée a cette activité.

Voici la différence entre un salaire d’embauche de 25 000 euros brut annuels et un salaire d’embauche de 30 000 euros brut annuels, après 40 ans, subissant une augmentation moyenne de 3% par an.

Reprenons le calcul présenté précédemment :

Avec :

  • A : la somme de départ, soit 25 000 ou 30 000 euros
  • B : l’augmentation annuelle, soit 3%
  • C : le nombre d’années pendant lesquelles je reçoit cette augmentation, soit 40 ans

Cas du salaire d’embauche de 25 000 euros :

  • Après 40 ans de carrière ce salaire annuel de 25 000 euros deviendra 81 551 euros.

 

Cas du salaire d’embauche de 30 000 euros :

  • Après 40 ans de carrière ce salaire annuel de 30 000 euros deviendra 97 861 euros.

 

Alors que la différence de salaire n’est « que » de 5 000 euros par an en début de carrière, une augmentation de salaire de 3% par an crée une différence de plus de 16 000 euros par ans après 40 ans de carrière professionnelle.

 

La manque à gagner total sur ces quarante années sera lui de :


393 316 euros

 

Une mauvaise négociation de salaire en début de carrière peut vous créer un manque à gagner très important sur l’ensemble de votre vie de salarie.

Dans le cas présenté ici, une erreur de négociation de 5 000 euros en début de carrière va créer un manque à gagner de prêt de 400 000 euros (400K€) sur 40 ans.

Conseil : N’hésitez pas une seule seconde à négocier votre salaire. Trouvez une bonne raison quelle qu’elle soit mais faites-le le plus tôt possible, surtout en début de carrière.

 

Des augmentations trop faibles

De la même manière qu’une mauvaise négociation de son salaire d’embauche peut vous pénaliser toute votre vie, il en va de même pour vos augmentations de salaire annuelles.

Étudions l’effet que peut produire une différence de seulement 2% d’augmentation en moyenne sur 40 ans d’activité professionnelle.

Nous allons prendre pour cet exemple le cas de deux personnes (M. Relax et M. Motivé). Toutes deux négociant de la même manière leur salaire d’embauche pour un poste équivalent. Elles arrivent toutes les deux à commencer leur carrière professionnelle avec un salaire brut de 30 000 euros annuel.

M. Relax

M. Relax, considérant qu’il touche un salaire correct n’est jamais très investit dans son travail et se contente de faire ce qu’il doit faire ni plus ni moins. Quand vient le temps de la revue d’activité il reçoit ses 2% d’augmentation annuelle comme d’habitude et cela lui convient très bien.

M. Motivé

A l’opposé M. Motivé, est impliqué dans ses activités quotidiennes et dépasse souvent les attentes de ses supérieurs. Il ne fait pas d’heures supplémentaires car il est efficace et complète ses activités dans ses heures hebdomadaires. Pour le récompenser de ses performances ses managers lui donnent chaque année une augmentation de salaire de 4%.

D’après-vous après 40 ans quelle sera la différence de salaire entre M. Relax et M. Motivé ? Quel sera alors la différence entre la somme de tous les salaires gagnés par M. Relax et M. Motivé ?

Faisons le calcul

Cas du salaire d’embauche de 30 000 euros avec augmentation annuelle de 2% :

  • Après 40 ans de carrière M. Relax aura un salaire annuel de 66 241 euros.
  • Il aura gagné au total 1 878 301 euros dans sa carrière.

 

Cas du salaire d’embauche de 30 000 euros avec augmentation annuelle de 4% :

  • Après 40 ans de carrière M. Motivé aura un salaire annuel de 144 031 euros.
  • Il aura gagné au total 2 994 796 euros dans sa carrière.

 

Avec ces deux exemples nous venons de voir l’effet des intérêts composés sur une différence de seulement 2% annuelle sur une durée de 40 ans.

Après 40 ans de carrière professionnelle M. Motivé reçoit 77 789 euros de plus par an que M. Relax et il aura gagné au total 1 116 495 euros de plus durant toute sa carrière que son collègue.

Voici un graphique présentant l’ensemble des résultats des calculs précédents :

Négociez votre salaire et vos augmentations !

Les mathématiques ne mentent pas. Si vous voulez pouvoir augmenter vos revenus afin de pouvoir augmenter vos investissements vous devrez dès le début de votre carrière négocier votre salaire d’embauche ainsi que vos augmentations chaque année.

Vous pensiez peut-être que 1% d’augmentation ne changeais pas beaucoup la somme indiquée en bas de votre fiche de paye une fois tous les impôts prélevés de votre salaire brut. D’une année sur l’autre il est vrai que la différence ne sera pas très importante mais sur 40 ans la différence est conséquente comme nous venons de le voir. La puissance des intérêts composés est importante appliquée à nos salaire mais nous étudierons également prochainement son importance dans la gestion de notre épargne personnelle.

 


Partagez avec vos amis
  • 7
    Partages