Partagez cet article !

 

Le quadrant du cashflow

De Robert T. Kiyosaki

(Titre original: The cashflow quadrant)


Le quadrant du cashflow est le troisième livre écrit par Robert T. Kiyosaki et la suite logique de son deuxième ouvrage « Père Riche Père Pauvre ». Je vous conseille donc de lire Père Riche Père Pauvre avant de continuer la lecture de ce résumé si vous ne l‘avez pas encore fait ou tout simplement de lire son résumé accessible en cliquant sur ce lien « Père Riche Père Pauvre ».

Le père riche de Kiyosaki avait l’habitude de dire : « Tu ne pourras jamais atteindre la vraie liberté sans la liberté financière » et de rajouter « La liberté est certes gratuite, mais elle a un prix ». Ce livre est dédié à tous ceux prêts à y mettre le prix.

Préface : quel est votre but dans la vie ?

La réponse se trouve dans un simple, mais profond, adage vietnamien « Tichy Nath Hahn » qui peut se traduire de la manière suivante :

Le chemin est le but

En d’autres termes, trouver votre chemin dans la vie est votre objectif dans la vie. Votre chemin n’est pas votre profession, ni votre salaire, ni votre titre, ni vos succès et vos échecs. Trouver votre chemin signifie que vous devez trouver la raison pour laquelle vous avez été mis ici sur cette terre. Quel est le but de votre vie ? Pourquoi avez-vous reçu ce cadeau appelé la vie ? Et quel est le cadeau que vous souhaitez donner en retour ?

Trouvez votre chemin

Dès le plus jeune âge, la majorité des personnes sont programmées  avec le programme suivant :

Va à l’école, fais de bonnes études et trouve-toi un bon travail, bien payé !

D’une manière générale, l’école nous prépare à travailler ensuite dans une entreprise. Nous prenons souvent très jeunes des décisions qui auront des conséquences très importantes sur notre avenir, professionnel et personnel, alors que nous sommes encore adolescents. À aucun moment l’école ne nous aide à trouver notre réel chemin, ni à définir nos objectifs de vie. Nous avançons en tâtonnant, en nous cherchant personnellement. Nous suivons des études pour faire plaisir à nos parents ou parce que certaines matières nous attirent plus que d’autres. Certaines personnes savent depuis très jeunes ceux qu’elles souhaitent faire plus tard ainsi que la profession qu’elles souhaitent exercer. Néanmoins ces personnes ne représentent qu’une très faible minorité des élèves. De plus, depuis tout petit nous avons à l’esprit que la vie ne se résume qu’à étudier, travailler la majorité du temps et, de temps en temps, passer un peu de temps avec nos proches et notre famille ou réaliser des activités qui nous passionnent réellement.

Ne devrions-nous pas tous pouvoir profiter de notre jeunesse, de nos amis et de notre famille autant que nous le souhaitons, tant que nous en avons encore la chance ? Ne devrions-nous pas tous exercer des activités qui nous enrichissent, aussi bien d’un point de vue financier que personnel ? Nous nous rendons vite compte, une fois entré dans la vie active, que l’idée que l’on s’était faite de notre futur est très éloignée de la réalité. Nous devons cependant continuer malgré tout à essayer de trouver nos objectifs de vie.

Trouver son propre chemin dans la vie et définir ses passions n’est pas chose aisée. La recherche et l’expérimentation seront les clés de cette recherche perpétuelle.

L’éducation est un processus

D’après Robert T. Kiyosaki, pour devenir un être humain complet, nous avons besoin d’une éducation à la fois mentale, physique, émotionnelle et spirituelle.

L’école traditionnelle permet aux élèves de développer leurs capacités mentales et physiques. Cependant, le développement émotionnel et spirituel ne fait partie d’aucun des programmes de l’éducation nationale. Le manque du développement du caractère et de la personnalité des étudiants explique pourquoi autant d’élèves qui réussissaient bien à l’école ne réussiront pas ensuite dans la vie active.

Les étudiants sont programmés pour devenir des employés modèles. Encore de nos jours, les universités ne sont pas des endroits idéals pour quelqu’un souhaitant devenir investisseur ou chef d’entreprise. C’est surement la raison pour laquelle Henry Ford, fondateur de Ford Motors Compagnie, Steve Jobs, fondateur d’Apple, Bill Gates, fondateur de Microsoft ou encore Walt Disney, fondateur de Disney n’ont jamais finis leurs études.

Pourquoi trouver son chemin est important ?

Nous connaissons tous des personnes qui gagnent très bien leurs vies mais qui détestent leur emploi. Nous connaissons également tous des personnes qui ne gagnent pas bien leur vie et qui détestent également leur emploi. Nous en connaissons néanmoins beaucoup moins qui ont à la fois de haut revenus et qui sont épanouis dans leurs métiers.

Après de nombreuses années d’études, des millions de jeunes quittent l’école pour se retrouver pris au piège d’un travail qui leur déplaît. Il se rendent compte très rapidement que quelque chose leur manque dans la vie. Certains se retrouvent également pris dans un piège financier, gagnant juste assez pour survivre, voulant gagner plus mais ne sachant pas quoi faire.

Ne connaissant pas d’autres possibilités pour augmenter leurs revenus, de nombreuses personnes retournent à l’école à la recherche d’une nouvelle profession, ou d’une évolution professionnelle, conduisant à des augmentations de salaire. Elles se focalisent alors sur le salariat ou l’auto-entrepreneuriat, ignorant tout du monde du business et de l’investissement.

La paralysie de l’analyse

Même les étudiants les plus brillants peuvent se retrouver coincés dans ce que l’auteur appelle une « paralysie de l’analyse », étudiant chaque détail, mais ne faisant rien. Cette « paralysie de l’analyse » est causée par notre système éducatif punissant les étudiants pour avoir commis des erreurs. Si vous y réfléchissez, les meilleurs étudiants sont les meilleurs simplement parce qu’ils ont commis moins d’erreurs que les autres.

Le problème avec cette psychose émotionnelle est que, dans le monde réel, ce sont les personnes qui agissent, commettent des erreurs et en tirent des leçons, qui réussissent.

La raison pour laquelle tant de gens ne réussissent pas, c’est parce qu’ils ont peur d’échouer.

Le quadrant du cash-flow

Ceci est le Quadrant du cash-flow :

Légende :

  • E pour employé
  • S pour auto-entrepreneur, artisan ou patron de petite entreprise
  • B pour directeur d’une grande entreprise (500 employés) ou gérant d’un système autonome
  • I pour investisseur

Ce quadrant du cashflow vous permet de savoir où vous en êtes aujourd’hui et de savoir dans quel ou quels quadrants vous souhaitez être dans les prochaines années. Même si la liberté financière peut être atteinte dans chacun des quatre quadrants présentés, les quadrants de droite (B & I) sont ceux qui vous permettront d’y accéder le plus rapidement.

Le quadrant du cashflow est une manière de catégoriser les personnes en fonction de l’origine de leurs revenus.

Père Pauvre vs. Père Riche – Deux pères et deux visions de l’argent

Alors que le père biologique de Robert (son père pauvre) lui conseillait de faire de bonnes études et de trouver un emploi bien payé dans l’un des deux quadrants de gauche (E ou S) tel que docteur ou avocat, et tenait les propos suivants :

  • « Je ne suis pas intéressé par l’argent »
  • « Je ne serais jamais riche »
  • « Je ne peux pas me l’acheter »
  • « Investir est trop risqué »
  • « L’argent ne fait pas tout »

Son père riche lui conseillait de faire de bonnes études et ensuite de créer son propre business et de commencer à investir le plus rapidement possible. Il avait également des priorités différentes :

  • Avoir du temps libre pour élever ses enfants
  • Avoir de l’argent pour faire des donations
  • Créer du travail et de la stabilité financière à sa communauté
  • Avoir le temps et l’argent de prendre soin de sa santé
  • Avoir la possibilité de voyager avec sa famille

Il n’est pas nécessaire d’avoir de l’argent pour faire de l’argent

Robert T. Kiyosaki nous explique qu’en 1985, lui et sa femme Kim n’avaient pas de logement fixe et vivaient chez leurs proches, car ils n’avaient pas assez de revenus. Ils étaient donc pauvres et n’avaient ni revenus ni épargne. Bien évidemment ils travaillaient de temps en temps juste pour pouvoir continuer à payer leur nourriture. Malgré cette situation difficile financièrement ils ne succombèrent pas à la tentation d’un emploi bien payé. Au contraire ils se focalisèrent sur leur objectif de création de business.

En 1989, Robert et Kim étaient devenus riches et libres financièrement en 1994.

Cet exemple permet de comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de l’argent au départ pour générer de l’argentEn revanche il sera nécessaire d’avoir un rêve, un objectif fortement ancré dans votre esprit et de la détermination. Il sera également nécessaire d’apprendre rapidement et de déterminer, avant de vous lancer, de quel quadrant vous souhaitez générer vos revenus.

Il est difficile d’expliquer à quelqu’un qui donne de la valeur au travail pourquoi vous ne souhaitez pas travailler.

De quel quadrant proviennent vos revenus ?

Un employé reçoit son revenu de son salaire.

Un auto-entrepreneur reçoit de l’argent en travaillant pour lui-même.

Un directeur d’entreprise possède une entreprise qui lui génère des revenus.

Un investisseur reçoit de l’argent de ses investissements ; en d’autres mots son argent génère de l’argent.

Vous pouvez gagner de l’argent dans chacun des quadrants

Il est tout à fait possible de recevoir des revenus provenant de différents quadrants en même temps. Cependant, les compétences nécessaires pour générer ces revenus dans chacun des quadrants seront très différentes.

Note : En effet, vous pouvez très bien, par exemple, créer votre propre système (S) en parallèle de votre travail (E) et commencer à investir dans l’immobilier ou la Bourse (I) pendant votre temps libre.

Différents quadrants – différentes personnes

Le secret de la réussite résidera dans le fait de travailler dans le ou les quadrants qui correspondent le plus à notre personnalité.

Un changement de quadrant nécessite souvent un changement fondamental.

Personne dans le quadrant E

Les personnes dans ce quadrant recherchent la sécurité de l’emploi et les avantages liés à cet emploi. Un concierge peut se trouver dans ce quadrant tout autant qu’un directeur d’entreprise. Ce qui compte n’est pas tant le poste mais plus le contrat qui lie la personne à son employeur ou à son entreprise.

Si vous vous trouvez dans ce quadrant ,vous échangez votre temps contre de l’argent. Votre salaire mensuel ainsi que vos heures de travail hebdomadaires seront, dans la majorité des cas, définis lors la signature du contrat qui vous engagera auprès de votre employeur. Il sera presque impossible de devenir libre financièrement en restant exclusivement dans ce quadrant toute votre vie.

Un employé aura intérêt à devenir un I (investisseur) à temps partiel, lors de son temps libre, afin de faire fructifier son épargne. Pour cela un E pourra investir une partie de son capital en Bourse sur des placements diversifiés et peu risqués sur le long terme et une autre partie de son capital dans de l’immobilier locatif générant du cash-flow positif.

Personne dans le quadrant S

Les personnes dans ce quadrant aiment être leur propre patron et faire leurs propres choses. Les S n’aiment pas que leur salaire dépende d’une autre personne ou d’une entreprise. Ce sont généralement des perfectionnistes qui considèrent que personne d’autre qu’eux-mêmes n’est en mesure de réaliser leur activité comme ils le font.

Ils sont également très indépendants lorsqu’il s’agit d’argent et ils ne répondent pas de la même manière que les employés à la peur de ne pas pouvoir subvenir à leur besoin. Alors que les E recherchent la sécurité d’un emploi, les S préfèrent prendre les taureaux par les cornes.

Si vous vous trouvez dans ce quadrant vous échangez également votre temps contre de l’argent. À la différence des E votre salaire mensuel ainsi que vos heures de travail hebdomadaires pourront varier d’une semaine à l’autre.

Un S souhaitant devenir libre financièrement devra développer son système afin qu’il puisse continuer à fonctionner en son absence et ainsi passer du quadrant S au quadrant B. C’est le cas par exemple des blogueurs et des Youtubeurs à succès qui utilisent leurs anciens articles et vidéos pour générer des recettes automatiquement.

95% – 5%

Que vous vous trouviez dans le quadrant E ou le quadrant S vous recherchez avant tout la sécurité quitte à passer à côté de votre liberté. Pour atteindre la vraie liberté via la liberté financière il sera presque obligatoire de travailler dans plusieurs quadrants à la fois. Cependant 95% des personnes ayant l’âge de travailler se trouvent dans les quadrants E et S. Si les 5% des personnes le plus riches de la planète se trouvent dans les quadrants B et I c’est que si vous souhaitez devenir suffisamment riche pour devenir libre financièrement, c’est du côté droit du quadrant qu’il faudra se diriger.

Personne dans le quadrant B

Contrairement aux S, les B cherchent à s’entourer de personnes compétentes. Le but du S étant de posséder un business ne nécessitant pas leur présence pour continuer à fonctionner, ils devront employer des personnes de confiance, provenant des quatre quadrants (E, S, B et I) pour s’occuper de la gestion de leur business en leur absence. Un vrai B déléguera la majorité des tâches les plus techniques pour se concentrer sur le leadership, le développement stratégique de leur entreprise et ses relations humaines.

Personne dans le quadrant I

Les investisseurs font de l’argent avec de l’argent, en investissant leur argent dans des entreprises, des actions ou de l’immobilier. C’est dans ce quadrant qu’il faut se trouver pour passer de riche à très riche.

OPT and OPM

OPT : Other people time – Le temps des autres

OPM: Other people money – L’argent des autres

Les I et les B génèrent la majorité de leurs revenus en utilisant l’argent des autres (des banques, d’autres investisseurs, etc.) et le temps des autres (généralement les temps des E et des S).

S’ils souhaitent générer encore plus d’argent, les B et les I n’auront qu’à utiliser et investir plus d’OPT et d’OPM.

En résumé

  • Dans le quadrant E :
    • vous avez un travail
    • vous échangez votre temps contre de l’argent
  • Dans le quadrant S :
    • vous possédez un travail
    • vous échanger votre temps contre de l’argent
  • Dans le quadrant B :
    • vous possédez  un système
    • des personnes travaillent pour vous
  • Dans le quadrant I :
    • vous possédez des investissements
    • votre argent travaille pour vous

Sécurité vs Liberté

Si vous recherchez la sécurité à court terme le côté gauche du quadrant pourrait vous convenir mais faites attention tout de même. Le système des retraites en place aujourd’hui en France mais également dans tous les pays développés risque de rencontrer quelques problèmes dans les décennies futures.

Les quadrants B et I seront quant à eux les quadrants de la liberté financière.

Conclusion

Le quadrant du cashflow est un très bon complément au livre du même auteur, Père riche père pauvre, paru quelques années auparavant. Je vous conseille donc de lire Père riche père pauvre avant de commencer la lecture de cet ouvrage.

Le Quadrant du cashflow permet de faire un état des lieux sur notre situation personnelle et financière actuelle et de définir un plan afin d’atteindre nos objectifs en fonction de nos désirs. Il permet, grâce à une représentation simple et intelligente, de catégoriser les personnes en fonctions de l’origine de leurs revenus.

Savoir dans quel quadrant vous vous trouvez aujourd’hui vous permettra de comprendre les changements d’état d’esprit nécessaires avant de mettre en place l’action nécessaire à un changement profond et durable dans votre vie. Le quadrant du cashflow pourra être utilisé telle une boussole permettant d’orienter notre destin financier vers des terrains plus favorables à la liberté financière.

 

Visitez Amazon pour lire plus de commentaires sur Le Quadrant du cashflow.

 

Ecouter Le Quadrant du cashflow gratuitement avec l’offre Audible (premier livre audio gratuit).

 

Domaine :Liberté financière, éducation financière
Public visé : Débutants
Année de publication :2000
Nombre de pages :280
Qualité des informations :








Prix format broché (Amazon) :
Prix Livre audio (Amazon) :

Partagez cet article !