10 techniques pour apprendre une langue étrangère en 6 mois

Apprendre une langue étrangère peut sembler être un objectif impossible pour beaucoup de personnes. Les méthodes classiques utilisées sont souvent ennuyantes et peu motivantes. Une bonne méthode d’apprentissage doit être simple, rapide et amusante. Voici les 10 techniques qui m’ont permis d’apprendre 3 langues étrangères en 3 ans. Bonne lecture !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
0

Avez-vous passé des heures à essayer d’apprendre une langue étrangère sans succès ?

Avez-vous déjà essayé d’utiliser cette langue dans la vie de tous les jours et trouvé ça compliqué ?

Si oui, cet article peut vous intéresser !

Ce n’est pas un secret, les méthodes d’enseignement des langues étrangères de l’éducation nationale ne sont pas performantes. À l’école nous nous concentrons malheureusement trop sur l’écrit et beaucoup moins sur l’expression et la compréhension orale. Après avoir passé de nombreuses années à étudier les langues étrangères à l’école, les premières confrontations avec le monde réel sont généralement assez douloureuses.

J’en ai fais moi-même l’expérience à deux reprises.  La première fois en 2010, lors d’un stage de fin d’études en Nouvelle-Zélande et de nouveau, quelques années plus tard, lors d’un déplacement professionnel au Mexique.

Heureusement ma volonté et ma persévérance m’ont permis de pouvoir aujourd’hui parler couramment le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien. Et cela grâce à un apprentissage essentiellement passif et en temps masqué.

Un apprentissage passif des langues en temps masqué, qu’est-ce que cela signifie ?

C’est extrêmement simple. C’est un apprentissage des langues qui ne nécessite pas de rajouter des heures d’apprentissage dédiées en plus de son emploi du temps déjà chargé, mais simplement de changer quelques habitudes de nos vies de tous les jours.

Et au final, toutes ces heures passées à étudier la grammaire et la conjugaison à l’école vont enfin commencer à vous servir pour accélérer le processus que je vais vous présenter.

 

10 techniques pour apprendre une langue étrangère en 6 mois.

Avant de commencer, je vais vous expliquer pourquoi j’ai souhaité écrire un article sur l’apprentissage des langues étrangères sur un blog dédié à la liberté financière. La raison est la suivante: L’accès à la liberté financière n’est pas simple. Pour y parvenir en partant de zéro, il faudra dans un premier temps se former en recherchant des informations provenant de différentes sources : livres, formations en ligne, articles dédiés, vidéos et autres… Il existe de plus en plus de sources d’information en français. Cependant, se cantonner aux seules sources françaises signifie de se limiter à un faible pourcentage des sources d’informations disponibles dans le monde. Augmentez donc vos chances de réussite en augmentant le nombre total de bonnes sources d’informations fiables auquel vous pourrez accéder.

1. Lire des livres dans la langue que vous souhaitez apprendre.

Rien d’extraordinaire dans ce premier conseil, c’est quelque chose que vous savez déjà, que vous avez pu lire sur énormément d’autres blogs ou que des personnes vous ont déjà conseillé. Mais si ce conseil est répandu c’est qu’il fonctionne fort bien.

Cependant, si vous commencez votre apprentissage de zéro, il vous sera impossible de lire un livre dans une langue étrangère dès le départ. Si cela est votre cas, passez directement à la technique numéro 2. Vous pourrez commencer à lire des livres après quelques semaines ou quelques mois. Cela dépendra seulement de votre motivation.

Le choix de son premier livre peut se relever compliqué, mais voici mes conseils :

  • Choix numéro 1 : Le petit prince.

Ce classique de la littérature française d’Antoine de Saint-Exupéry est une œuvre qui a été traduite dans énormément de langues différentes. Le vocabulaire utilisé est simple et vous connaissais déjà tous plus ou moins l’histoire et les personnages ce qui n’en facilitera que d’avantage la compréhension du vocabulaire.

Ce livre m’a beaucoup aidé lors de mon apprentissage de l’espagnol:

Conseil : Lors de la lecture utilisez le moins possible le dictionnaire (http://www.wordreference.com/fr/, par exemple). Forcez-vous à essayer de comprendre la signification des mots grâce au contexte. Cette démarche vous aidera par la suite lors de vos conversations avec d’autre personnes quand celles-ci utiliseront des mots qui vous seront inconnus. Vous n’allez bien sûr pas demander à la personne en face de vous d’attendre pour vous laisser le temps de chercher la traduction d’un mot sur votre smartphone !

  • Choix numéro 2 : Harry Potter.

Encore un autre classique. La série des Harry Potter a déjà permis à des milliers de lecteurs d’accélérer leur apprentissage des langues. La saga des Harry Potter a également été traduites dans un très grand nombre de langues. De plus, l’auteur J. K. Rowling, a fait évoluer son style au fur et à mesure de l’écriture de la série, ce qui a l’avantage de présenter une difficulté graduelle qui suivra votre progression.

Conseil : La majorité des livres en version originale sont souvent beaucoup moins chers que leur version traduite en français. De plus, la traduction d’une œuvre peut également modifier la portée des propos de l’auteur de manière plus ou moins significative. Si vous pensez que vous avez le niveau pour lire un ouvrage dans sa version originale choisissez celle-ci plutôt que sa version traduite, même si la traduction est très bonne.

  • Choix  numéro 3 : Les livres conseillés dans la liste de lecture d’Objectif-Liberte-Financiere.com.

Effectivement, vous pouvez très bien combiner le développement de l’apprentissage des langues au développement personnel plus technique. Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous lancer dans la lecture de Père Riche Père Pauvre / Rich Dad Poor Dad ou encore de La semaine de 4 heures / The 4-hour work week en anglais. De plus, cela vous permettra de faire des économies par rapport à l’achat des versions françaises de ces ouvrages.

Conseil : Pour économiser encore un peu plus, vous pouvez également acheter les livres au format Kindle. Vous pourrez ainsi lire vos livres sur vos PC, tablettes, smartphones ou liseuses numériques, si vous en possédez une. L’avantage de ce format est que vous pouvez accéder à l’ensemble du catalogue mondial de livre au format Kindle et que vous pouvez emporter vos livres dans tous vos voyages.

                  

2. Écouter des livres audio à la maison, dans les transports en commun ou en voiture.

Peu répandu il y a encore quelques années, le livre audio se démocratise de plus en plus du fait de l’augmentation du nombre de titres disponibles, de sa facilité d’accès et de tarifs en baisse profitant de la progression des ventes.

Avant de vous présenter les options disponibles, nous allons aborder les avantages et les incon… non j’ai beau chercher je ne vois absolument aucun inconvénient au livre audio à partir du moment où l’utilisation du livre audio ne remplace pas la lecture classique.

L’écoute d’un livre audio ne doit pas consumer votre temps. Il peut être écouté dans un nombre infini de situations : petit déjeuner en remplacement de la radio ou des informations, en voiture, bus, train, métro, avion, taxi en remplacement de la musique ou de la radio ou autres films et séries, lors de votre séance de sport, lors d’un bain mais également pendant la réalisation de tâches ménagères ne mobilisant pas votre concentration telles que la vaisselle, le repassage, etc…

Attention ! L’écoute du livre audio nécessite d’être concentré sur la voix et les propos du lecteur. Si vous effectuez une activité qui demande de la concentration je vous conseille d’appliquer la technique numéro 3.

Cette technique va contribuer à l’apprentissage d’une langue en temps masqué. Le temps masqué peut être définit comme le temps nécessaire pour effectuer une tâche en parallèle d’une autre et qui n’impacte pas la durée totale d’un projet. C’est un terme très répandu dans le domaine de la gestion de projet. Notre projet est ici d’apprendre une nouvelle langue en 6 mois, c’est donc un argument de taille.

Où trouver des livres audio ?

Encore une fois c’est Amazon qui propose la solution la plus simple d’utilisation avec l’application Audible.

L’offre d’Amazon se résume de la manière suivante :

Si vous ne souhaitez pas dépensez d’argent dans une offre payante il existe également quelques sites où l’on peut trouver des livres audio en langue étrangère. Je pourrais citer par exemple le site http://www.loyalbooks.com qui propose d’écouter et de télécharger des livres audio gratuitement en langue anglaise.

Conseil : L’idéal serait de lire le livre physique et d’écouter le livre audio durant la même période afin de s’habituer à l’accent du lecteur de l’audiobook et ainsi de commencer à lire le livre en utilisant ce même accent dans votre tête lors de votre lecture. Cette technique peut vous éviter de lire ce livre en prononçant les mots dans votre tête avec un fort accent français. Essayer pour voir si cela fonctionne pour vous.

 

Pourquoi l’écoute prolongée d’une langue est importante lors de l’apprentissage ?

Selon Tomatis Liège:

Les sons de la langue française se situent dans une bande passante comprise entre des fréquences de 1000 et 2000 Hz, ce qui signifie que nos capacités de discrimination, compréhension et production sont optimales dans cette zone fréquentielle.

Or, chaque langue possède une bande passante (courbe d’enveloppe) qui lui est propre et qui ne coïncide pas nécessairement avec la nôtre, d’où notre  difficulté à aborder certaines d’entre elles, qu’il s’agisse de les parler ou de les comprendre.

Parler une langue étrangère, et préalablement l’apprendre, revient donc à adapter son écoute aux fréquences de cette langue.

Courbes d’enveloppe de différentes langues (source Tomatis Liège)

L’écoute prolongée d’une langue est donc importante lors de l’apprentissage d’une langue étrangère car votre oreille devra s’habituer à des fréquences en dehors de sa courbe d’enveloppe “normale”. L’entrainement vous permettra “d’étirer” cette bande de fréquence tout comme la pratique régulière du yoga permet d’atteindre des positions inaccessibles sans une pratique d’étirements régulière.

On continue

3. Écouter la radio ou des podcasts

Contrairement à l’écoute de livres audio, l’écoute de la radio ou de podcasts ne nécessite pas particulièrement d’attention. Vous pouvez très bien les écouter au travail en remplacement de la musique ou de la radio FM “classique”, à la maison lorsque vous êtes en famille ou entre amis, lorsque vous jouez avec vos enfants ou aux jeux de société, etc…

Laissez-les en bruit de fond sans y porter attention, essayez cependant de temps en temps de vous concentrer dessus pour tester voter compréhension orale au fur et à mesure de votre apprentissage. Vous allez voir que vous ferez des progrès très rapidement et que vous allez commencer à distinguer de plus en plus de mots.

Sachez également que la compréhension à travers vos écouteurs ou votre système Hifi est toujours plus difficile que la compréhension directe lors d’un face à face physique avec une autre personne. Le transport de l’information d’un son provenant d’une personne s’exprimant, via le microphone, la transformation de ce son en données transférable sur internet et la re-transformation de ces données en son via vos écouteurs ou système Hifi, diminue de manière plus ou moins importante l’intelligibilité des mots.

On pourrait faire l’analogie avec un boxeur qui s’entraîne avec des poids aux poignets et aux chevilles. Cela rend son entrainement plus difficile mais le rendra plus rapide et agile lors d’un combat réel sans cet handicap. Même chose ici pour votre compréhension orale.

Où trouver des podcasts?

Vous pouvez trouver des centaines de podcasts gratuitement sur Spotify.

Exemple de podcast en Espagnol – TED en Español:

Cliquez sur l’image pour accéder directement au Podcast.

Exemple de podcast en Anglais – The Tim Ferriss show:

Comment écouter toutes les radios du monde gratuitement ?

Il existe une application gratuite et très simple d’utilisation qui vous permet d’accéder à la grande majorité des stations de radio du monde entier : TuneIn.

La qualité du son est loin d’être une qualité Hifi, mais soyez curieux et faites un tour du monde des radios en quelques clics.

4. Regarder des séries et des films en V.O. sous-titrés en V.O.

Je vous ai parlé plus haut d’un “apprentissage des langues qui ne nécessite pas de rajouter des heures d’apprentissage dédiées en plus de son emploi du temps déjà chargé, mais simplement de changer quelques habitudes de nos vies de tous les jours.” 

Vous l’aurez compris cette technique ne nécessite clairement pas de temps supplémentaire dans votre journée, appart si vous ne regardez jamais de films ou de séries. Si c’est le cas, pas de panique et préférez l’utilisation des autres techniques présentées dans cet article plutôt que de commencer à regarder des séries car leur visionnage est très chronophage (qui nécessitent beaucoup de temps) et addictif .

Mais bon, si vous avez attrapé le virus des séries (ou films) profitez-en pour utiliser tout le temps passé devant votre télévision pour pratiquer vos langues étrangères en les regardant en version originale (V.O.) en vous aidant des sous-titres dans la MÊME LANGUE que l’audio. Oui j’insiste, il est important d’avoir les sous-titres dans la même langue que l’audio car c’est un support qui vous permettra et vous aidera à distinguer les mots prononcés par les acteurs ou les personnages.

Le vocabulaire utilisé ainsi que la vitesse de prononciation des mots peuvent être un problème pour certains au début de l’apprentissage. Faites un essai et si la difficulté est trop importante, mettez de côté les films et séries pour “adulte” pour quelques temps et commencez à regarder des films ou des séries pour enfants. Le vocabulaire est plus simple et la prononciation souvent meilleure. En effet la majorité des bons dessins animés ont été créés pour aider au développement des enfants donc si les enfants apprennent facilement grâce à eux faites de même et n’ayez pas honte. Vous pouvez également en faire profiter toute votre famille en regardant un film avec vos enfants dans la langue de votre choix.

C’est une bonne habitude à prendre et vous allez voir que vous prendrez vite goût à entendre la véritable voix des acteurs plutôt que leurs doublages en français.

Les deux plateformes les plus connues actuellement proposant un catalogue important de films et séries dans beaucoup de langues différentes, pour tous les âges et pour tous les goûts sont bien sûr Netflix et Amazon Prime Vidéo.

Vous pouvez regarder également des millions de vidéos gratuites dans toutes les langues possibles et imaginables sur YouTube.

5. La ludification de l’apprentissage des langues.

Parmi l’ensemble des outils présentés dans cet article, les applications ludo-éducatives sont les plus récentes. Ces logiciels (ou applications) sont basés sur l’apprentissage des langues par le jeu. Ils permettent d’améliorer l’apprentissage du vocabulaire, de l’orthographe, de la grammaire, de la compréhension et de l’expression orale. La ludification (ou gamification en anglais) repose sur les principes de la récompense et de la compétition. Le joueur, euh l’étudiant pardon, reçoit des points lorsque qu’il réussit l’exercice qui lui est présenté, perd des vies s’il répond mal à une question et doit recommencer l’exercice lorsqu’il n’a plus de vies. Il reçoit des badges lorsqu’il atteint un certain nombre de points et peut comparer son évolution par rapport à ses amis ou ses camarades de classe par un système de classement, motivant ainsi les élevés par l’effet de la compétition saine.

Les méthodes utilisées par ces applications sont basées sur des recherches scientifiques qui ont déterminé par expérimentation la méthode la plus efficace, pour le plus grand nombre, de participer à l’amélioration de l’apprentissage d’une langue. Ces logiciels ne sont bien sûr pas parfaits car vous allez par exemple apprendre parfois certains mots de vocabulaire qui ne vous serviront jamais dans la vie de tous les jours mais il existe beaucoup de variantes plus ou moins connues qui peuvent s’adapter à vos besoins. Je vais vous présenter 3 options, 1 entièrement gratuite et 2 payantes.

Je ne détaillerai pas dans cet article les avantages et les inconvénients de chacune des applications car je ne les ai pas toutes testé. A vous de faire vos recherches.

L’option gratuite :

Duolingo – une référence 100% gratuite.

2 options payantes :

Mosalingua – 5 euros par langue

Memrise – 25 euros par an sans limitations

Faites vos recherches et choisissez l’option qui vous correspond le mieux. Le plus important est qu’une fois votre choix effectué tenez-vous-y et ne changez pas d’application chaque semaine, sinon vous ne progresserez jamais.

Pour que cette nouvelle activité ne devienne pas une tâche supplémentaire à effectuer durant votre journée, remplacez simplement le temps passé sur votre téléphone à consulter les réseaux sociaux et sites d’informations généralistes ou à surfer simplement sur internet par l’utilisation de l’une de ces applications. De 15 minutes à 30 minutes par jour sont suffisantes.  Préférez utiliser ces applications de manière quotidienne pour une durée modérée, 15 à 30 minutes, plutôt que 3 ou 4 heures une seule fois par semaine. Le secret de l’apprentissage accéléré des langues (et de l’apprentissage en général) repose sur le principe de la répétition espacée, principe introduit dans les années 1970 par le journaliste scientifique allemand Sebastien Leitner (lien Wikipedia).

6. Les Flashcards.

Le principe des Flashcards (ou fiches de mémorisation en français) est un principe simple et très peu coûteux. Vous aurez besoin seulement de fiches cartonnées au format A6 ou A7 et d’un stylo. Ecrivez d’un côté de la fiche un mot en français et de l’autre sa traduction. La méthode de la répétition espacée présentée au paragraphe précédent peut également être utilisée pour accélérer votre apprentissage de ce vocabulaire. Pour cela vous allez créer une fiche de révision par mot que vous placerez dans une boite compartimentée (5 à 7 compartiments) et suivrez la méthode de Sebastien Leitner présentée dans le lien Wikipedia.

Les Flashcards peuvent être utilisées en complément de Duolingo. Elles vous permettront de concentrer vos efforts d’apprentissage seulement sur du vocabulaire concernant des sujets dans lesquels vous souhaitez progresser. Le “problème” des logiciels gamifiés est que certains des mots que vous allez apprendre ne vous seront pas utiles par la suite.

Si le carton et les stylos vous font peur, sachez qu’il existe des applications qui vous permettent de créer de manière très simple vos propres Flashcards. C’est le cas du logiciel gratuit Quizlet.

Vous pouvez en quelques minutes créer ou importer, depuis un fichier Word ou un tableur Excel, vos propres listes de vocabulaire. En cliquant sur l’image ci-dessus vous accéderez à une liste de 932 mots en anglais que j’ai préparé spécialement pour cet article qui est basée sur une liste des 1000 mots les plus courant en Anglais créée par l’entreprise Education First (EF).

En apprenant seulement 5 mots de vocabulaire nouveaux par jours, vous parviendrez à apprendre l’ensemble de cette liste au bout de 6 mois seulement. Je suis persuade que vous en êtes capable.

Pourquoi une liste de 1000 mots de vocabulaire ?

Les spécialistes de l’enseignement des langues s’accordent à dire que seulement 600 mots de vocabulaire (environ) sont nécessaires pour pouvoir s’exprimer de manière correcte dans la majorité des situations de la vie de tous les jours.

Maintenant, place à la pratique.

7. Trouvez-vous un compagnon d’aventure.

Il est souvent difficile de trouver la motivation de faire une activité régulièrement lorsque sa pratique ne dépend que de nous-même. Que ce soit pour aller faire du sport ou apprendre une langue étrangère, il est souvent plus facile de trouver de l’énergie pour se mettre au travail lorsque l’on s’est préalablement mis d’accord avec une autre personne pour s’exercer ensemble. Cette personne peut être un ami proche, votre conjoint ou une personne de votre famille. Cherchez parmi les gens de votre entourage quelqu’un avec qui vous pourriez vous lancer un nouveau défi.

Cette personne n’a pas besoin d’avoir exactement le même niveau de langue que vous. Peu importe qu’elle soit une complète débutante, alors que vous avez un niveau plus avancé, ou qu’elle possède une meilleure maîtrise que vous de cette langue au début.

Vous devrez dès le début définir vos objectifs. Ils peuvent être communs ou différents, mais ils nécessitent tous les deux d’être focalisés sur le résultat. Vous pouvez juste avoir envie d’apprendre une langue étrangère par plaisir alors que votre ami, lui, en a besoin pour partir vivre dans un nouveau pays, ou alors vous avez simplement décidé avec votre conjoint, 6 mois avant votre road trip prévu dans la cordillère des Andes, qu’il serait beaucoup plus intéressant d’un point de vue de l’expérience humaine de pouvoir échanger en espagnol avec la population du Venezuela, de la Colombie, de l’Équateur, du Pérou, de la Bolivie, du Chili et de l’Argentine.

On parlait plus haut dans l’article de l’influence de la compétition saine pour motiver l’apprentissage des langues. Créez-vous chacun un compte sur Duolingo (ou autre), ajoutez-vous comme amis sur l’application et suivez en temps réel la progression de chacun.

Définissez-vous également un programme commun d’apprentissage précis.

Se lancer à l’aveugle dans l’apprentissage d’une langue sans plan, serait un peu comme se lancer sans carte et sans boussole ou sans GPS dans une randonnée de plusieurs mois ; une perte de temps inutile.

Vous devez définir vos objectifs et le chemin pour y parvenir.

Vous devez définir vos objectifs et le chemin pour y parvenir dès le début. Vous devez définir vos objectifs et le chemin pour y parvenir avant même de commencer votre apprentissage. Vous devez définir vos objectifs et le chemin pour y parvenir de manière claire, précise et le plus détaillé possible.

Créez-vous un programme pas a pas.

One step at a time.

Un pas après l’autre.

N’essayez pas de tout faire en même temps ou sinon vous n’allez rien apprendre du tout. J’insiste bien là-dessus et si vous ne suivez pas ce conseil vous allez probablement vous décourager et échouer.

Un plan sur 6 mois peut être définit de la manière suivante.

En parallèle des activités listées dans les points précédents, définissez un programme d’apprentissage basé seulement sur l’alphabet, les nombre, la conjugaison et quelques notions spécifiques à la langue car vous aller apprendre la grammaire et l’orthographe naturellement à travers l’écoute, la lecture, les logiciels cités et la discussion que nous verrons ensuite.

Ces 3 points sont cruciaux et si vous ne les maîtrisez pas il vous sera plus difficile d’avancer.

Diviser ces 6 mois en semaines. 6 mois = 26 semaines.

Diviser ces 26 semaines en modules d’apprentissage dédiés.

Cela pourrait être par exemple pour l’espagnol :

Semaine 1 et 2 :

  • Connaitre parfaitement l’alphabet et sa prononciation exacte. Ne passez à l’étape suivant que si vous maîtrisez parfaitement ce premier point.
  • Commencer à écouter la radio ou des podcasts pour habituer vos oreilles à la prononciation.
  • Passez 20 minutes par jour sur votre application gamifiée préférée.

Semaine 3 et 4 :

  • Apprendre les nombres de 0 à l’infini et à les prononcer correctement.
  • + Podcasts / Radio / Duolingo / Flashcards

Semaine 5 :

  • Les jours de la semaine et les mois de l’année.
  • + Podcasts / Duolingo / Flashcards / TV & Séries en espagnol

Semaine 6 :

  • Savoir dire l’heure.
  • + Podcasts / Duolingo / Flashcards / TV & Séries

Semaine 7 et 8 :

Semaine 9 et 10 :

  • Ser o estar ?
  • Commencez à lire des livres en espagnol et à écouter leurs versions audio.
  • + Podcasts / Duolingo / Flashcards / TV & Séries

Semaine 11 et 12 :

  • L’imparfait et son utilisation.
  • + Livres / Livres audio / Duolingo / Flashcards / TV & Séries

Semaine 13 et 14 :

  • Entrainement à la prononciation du « R » et « RR » et « J ».
  • Vous pouvez commencer à participer des groupes de conversation en espagnol dans votre ville (Voir la technique numéro 9).
  • + Livres / Livres audio / Duolingo / Flashcards / TV & Séries

Semaine 15 et 16 :

  • Le passé simple et son utilisation.
  • + Livres / Livres audio / Duolingo / Flashcards / TV & Séries / Conversations

Semaine 17 et 18 :

  • L’imparfait vs la passé simple. Quand utiliser l’un au lieu de l’autre ?
  • + Livres / Livres audio / Duolingo / Flashcards / TV & Séries / Conversations

Semaine 19 et 20 :

  • Por o Para ?
  • + Livres / Livres audio / Duolingo / Flashcards / TV & Séries / Conversations

Semaine 21 et 22 :

  • Le futur et le conditionnel.
  • + Livres / Livres audio / Duolingo / Flashcards / TV & Séries / Conversations

Semaine 23 et 24 :

  • L’impératif.
  • + Livres / Livres audio / Duolingo / Flashcards / TV & Séries / Conversations

Semaine 25 et 26 :

  • Révision générale.
  • Vous êtes prêt !

Bien sure ceci n’est qu’un exemple. Mais l’essentiel est de compartimenter son apprentissage. Un pas après l’autre. Ne passez à l’étape suivante qu’une fois que vous maîtriser à 100% les principes que vous en train d’apprendre.

Une fois les objectifs bien définis, il ne reste plus qu’à se lancer !

8. Utiliser vos amis étrangers pour pratiquer avec eux.

Ceci est une méthode extrêmement simple.

Si vous avez des amis originaires d’un pays ou la langue officielle est la langue que vous souhaitez apprendre, profitez de chaque instant passé avec cette personne pour vous entraîner. Présentez-lui votre projet, vos objectifs et les étapes que vous vous êtes fixé. Cette personne pourra vous guider, vous conseiller sur l’organisation de votre programme et vous présenter les difficultés évidentes que vous aller rencontrer durant les phases d’apprentissage.

Par la suite, lorsque vous aurez un niveau suffisant pour commencer à avoir des conversations de base, demandez-lui de vous parler exclusivement dans sa langue natale.

Même si les conversations seront très simples au début, que vous lui demandez la signification de mots à chaque phrase et que vous faites des erreurs à chaque phrase que vous prononcez, l’essentiel est de se lancer et de prendre l’habitude de parler dans cette nouvelle langue.

Dès le début de cette nouvelle pratique vous allez ressentir comme un boost de motivation et votre apprentissage va accélérer de manière impressionnante. Vous allez commencer à construire un puzzle avec toutes les pièces à votre disposition et comprendre les points sur lesquels vous devez vous focaliser pour continuer à progresser.

De plus, vous allez intégrer naturellement la prononciation correcte des mots avec un bon accent, ce qui sera un avantage très important pour la suite.

Si vous ne connaissez personne parlant couramment cette langue, pas de panique, passez à la technique suivante.

9. Participer à des groupes de conversation.

Nous venons de voir dans le point précèdent l’important de la conversation avec des personnes originaires des pays parlant la langue que vous souhaitez apprendre. Si vous ne connaissez personne parlant cette langue, il est temps de partir à la rechercher de nouveaux amis.

Pour cela c’est très simple, seul ou accompagné de votre compagnon d’aventure, partez à la recherche des étrangers vivant dans votre ville et heureux de faire partager avec d’autres personnes leur culture et leur langue natale.

Comment cela fonctionne ?

C’est très simple. Dans la grande majorité des grandes villes de France et du monde, la première chose que fond beaucoup de personnes voyageant à l’étranger, français y compris, est de se retrouver entre personnes venant d’un même pays ou parlant la même langue.

MAIS (ceci est un grand mais), à la différence d’un groupe fermé, ces groupes ont été créé dans le seul but de se socialiser et de rencontrer des nouvelles personnes dans cette nouvelle ville d’adoption.

Prenons l’exemple d’un groupe de language exchange en espagnol. Ce groupe sera composé bien sûr d’espagnols et de personnes d’Amérique latine (Mexique, Colombie, Chili, Pérou, Argentine, etc…) mais également de toutes les personnes intéressées par la culture de ces pays, souhaitant apprendre l’espagnol ou simplement souhaitant rencontrer de nouvelles personnes en discutant autour d’un verre.

Ce mix culturel vous permettra très certainement d’agrandir votre cercle d’amis, de passer de très bons moments mais aussi de rencontrer d’autres personnes en phase d’apprentissage d’une langue avec qui vous pourrez échanger sur vos difficultés et partager vos conseils.

Vous pourrez trouver des listes de language exchange sur Meetup et Facebook par exemple (cliquez sur les photos ci-dessous).

Les language exchanges sont un excellent moyen de tester votre niveau de langue mais également cela vous permettra de constater que vous faites des progrès beaucoup plus rapidement que ce que vous pouviez imaginer.

10. Vivre plus de 3 mois dans un pays étranger.

Voici 4 techniques pour vivre plus de 3 mois à l’étranger à moindres frais (dont 3 que j’ai pu pratiquer personnellement).

1. Erasmus+:

Cliquez sur ce lien ou sur l’image pour avoir plus d’informations.

Extrait du site www.etudiant.gouv.fr :

“La bourse la plus connue pour étudier à l’étranger est certainement Erasmus+. Mais, si vous êtes boursier sur critères sociaux, une aide à la mobilité internationale en complément de votre bourse peut également être une solution. D’autres dispositifs d’aide, moins connus, peuvent également être intéressants. Pensez aussi aux éventuelles aides financières de la part de votre ville, commune, département ou région.

Erasmus+

C’est quoi ?

Erasmus+ est un programme européen d’échanges d’étudiants qui vous permet d’étudier en Europe. Le réseau de contacts assure un bon accueil et un accompagnement quotidien dans vos études à l’étranger.

Quelles conditions ?

Une bourse Erasmus+ (lien) peut vous être attribuée si vous effectuez une partie de vos études…

  • dans un pays étranger européen
  • auprès d’un établissement de l’enseignement supérieur
  • dans le cadre d’un échange inter-établissements

Toutes les universités françaises ainsi que la majorité des autres établissements d’enseignement supérieur participent au programme Erasmus+. Chaque établissement définit ses procédures et son calendrier.

Types de bourses Erasmus+

Erasmus+ études:

  • Réservée aux étudiants du programme Erasmus
  • Durée de l’allocation : de 3 à 12 mois
  • Montant de l’allocation Erasmus : de 200 € à 300 €/mois

Erasmus+ stages:

  • Réservée aux étudiants effectuant un stage en Europe
  • Durée de l’allocation : de 2 à 12 mois
  • Montant de l’allocation : de 300 € à 450 €/mois”

 

2. Faire un stage en entreprise à l’étranger :

Cliquez sur ce lien ou sur l’image pour avoir plus d’informations.

Extrait du site www.etudiant.gouv.fr:

“L’aide à la mobilité internationale.

C’est quoi ?

L’aide à la mobilité internationale vous permet de suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou d’effectuer un stage international.

Quelles conditions ?

L’aide à la mobilité internationale (400€ / mois en 2018/2019) peut vous être attribuée si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Votre séjour aidé à l’étranger dure entre 2 et 9 mois consécutifs. Au cours de l’ensemble de vos études supérieures, vous ne pouvez cumuler plus 9 mois d’aide à la mobilité internationale.
  • Vous êtes boursier de l’enseignement supérieur sur critères sociaux ou bénéficiaire d’une allocation annuelle (dispositif des aides spécifiques)
  • Vous préparez un diplôme national relevant de la compétence du ministère chargé de l’enseignement supérieur…
  • …dans un établissement d’enseignement supérieur public / qui a engagé une démarche de contractualisation avec l’État.
  • Votre formation ou votre stage à l’étranger s’inscrit dans le cadre de votre cursus d’études.

Voir les autres aides à la mobilité, notamment hors Europe (lien).”

 

3. Le WHV – Working Holiday Visa :

Cliquez sur ce lien ou sur l’image pour avoir plus d’informations.

Extrait du site Working-Holiday-Visas.com :

“WHV ou PVT  qu’est-ce que c’est ?

Le Working Holiday Visa ou le Programme Vacances Travail est un visa d’immigration temporaire qui s’adresse uniquement aux jeunes dont leur pays a signé des accords PVT avec d’autres nations.

Ainsi, les jeunes Français, Canadiens et Belges ont une formidable opportunité de partir à la découverte d’un pays partenaire et d’y séjourner pendant un laps de temps déterminé.

Avantages du programme PVT ou WHV:

Véritable opportunité pour aller à la découverte d’autres cultures, le PVT représente une aventure formidable pour celles et ceux tentés depuis toujours par une expérience d’expatriation à l’étranger!

Parmi les avantages de ce programme on retiendra :

  • L’opportunité d’apprendre ou d’approfondir une langue étrangère.
  • S’ouvrir l’esprit à de nouvelles cultures.
  • Vivre une ou plusieurs expériences professionnelles enrichissantes.
  • Faire des rencontres humaines inoubliables et enrichir son réseau social et professionnel.
  • Évoluer en toute autonomie.

Que puis-je faire avec un WHV ou PVT ?

Comme son nom l’indique, le but principal d’un Working Holiday Visa ou Programme Vacances Travail doit être de passer des vacances prolongées à l’étranger afin de découvrir une autre culture et un autre mode de vie.

Ce séjour touristique prolongé doit être effectué dans un cadre et selon des conditions précises :

  • Vous pouvez rester dans le pays choisi pendant toute la durée de validité du visa, soit 12 mois pour l’ensemble des pays partenaires (AustralieNouvelle-ZélandeArgentineChiliColombieJaponCorée du SudUruguayTaïwan), excepté pour Singapour où la durée maximum est de 6 mois et le Canada où la durée est de 24 mois maximum pour les ressortissants Français uniquement.
  • Vous êtes autorisé à exercer un travail sur place (sous certaines conditions), ceci afin de financer votre séjour. L’activité professionnelle ne doit cependant pas constituer l’essentiel de votre séjour.
  • Dans certains pays, vous êtes également autorisé à suivre des études pendant un temps déterminé. Généralement, vous ne serez pas autorisé à vous engager dans une formation universitaire à vocation professionnelle et seuls les cours de langues sont acceptés dans le cadre d’un WHV / PVT.”

 

4. L’expatriation :

L’expatriation consiste simplement à partir vivre à l’étranger pour une durée plus ou moins importante, de quelques mois à plusieurs années ou indéfiniment…

Il est assez simple pour une personne ayant la nationalité française de partir vivre et travailler dans tous les pays d’Europe sans visa. Vous aurez simplement un contrat local et payerez vos impôts localement.

Si vous avez moins de 30 ou 35 ans, que vous n’avez pas encore d’offre d’emploi à l’étranger et que vous souhaitez partir vivre dans l’une des destinations suivantes:

  • Australie
  • Nouvelle-Zélande
  • Canada
  • Corée du Sud
  • Japon
  • Hong Kong
  • Singapour
  • Taïwan
  • Argentine
  • Brésil
  • Chili
  • Colombie
  • Mexique
  • Pérou
  • Uruguay

Le Working Holiday Visa est la solution idéale.

Si vous avez plus de 35 ans ou que vous souhaitez partir vivre dans un pays non listé ici le plus simple est de vous renseigner directement auprès de l’ambassade en France du pays en question ou en visitant leur site internet.

Pour plus d’informations voici un guide de l’expatriation disponible sur le site www.diplomatie.gouv.fr (lien): Guide Expatriation 2018

 

Pour conclure:

Les options présentées ci-dessus ne sont pas des recettes magiques qui vous permettrons de devenir bilingue sans efforts même en vivant à l’étranger. Si vous ne parlez pas la langue du pays ou si vous passez la majorité de votre temps entre francophone vous ne progresserez pas. Sortez, mélangez-vous à la population et rencontrez des locaux. Votre apprentissage n’en sera que meilleur et votre expérience plus riche. Il est également évident que vous pouvez continuer à pratiquer l’ensemble des techniques d’apprentissage présentées dans cet article durant votre séjour à l’étranger.

 

Dernier conseil pour les plus courageux d’entre vous qui auront lu cet article jusqu’à la fin. Il est impossible de parler parfaitement une langue quelle qu’elle soit. Je fais souvent des erreurs en français, quand je le parle ou quand je l’écris. C’est normal, c’est humain et tout le monde fait des erreurs même dans sa langue natale. Alors surtout n’ayez aucun complexe. Vous ferez des erreurs et vous parlerez surement avec un accent français, et alors ? Mon accent français est toujours présent lorsque je m’exprime en anglais et pourtant j’ai passé les 6 dernières années de ma vie entre l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Mexique, l’Italie et l’Angleterre. J’ai toujours eu des postes à responsabilités et le fait de ne pas avoir un anglais parfait n’a jamais était un handicap. Vous avez beaucoup d’autres atouts. Alors Just enjoy, relax and have fun! 

Merci d’avoir lu cet article jusqu’à la fin.

Merci encore de votre confiance.

Ludovic.

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *